Mise à jour sur les prothèses d'augmentation mammaire et autres méthodes de reconstruction

christinabernier1Texte : Christina Bernier MD, FRCSC
Chirurgienne Plastique, CHUM

 

Illustrations : Geneviève Landes, MD
Service de Chirurgie plastique CHUM

[-ic Perforator) libre
Cette technique chirurgicale plus poussée permet la préservation du muscle grand droit. Les vaisseaux épigastriques inférieurs sont séparés du muscle par une dissection minutieuse. Les vaisseaux sont ensuite reconnectés sur les vaisseaux mammaires du thorax avec le microscope (Figure 3).

1 2 3

Cette technique est utilisée par l'équipe des chirurgiens plastiques du CHUM et permet une diminution de la douleur abdominale post opératoire ainsi que des risques d'hernie et de faiblesse abdominale causées par le sacrifice d'un grand droit. L'inconvénient principal de ce lambeau est que sa survie est dépendante des vaisseaux reconnectés par microchirurgie. Cette circulation est insuffisante chez 2-3 % des patientes et peut causer la perte totale ou partielle du lambeau.

Avantages

  • Résultat d'apparence naturelle, texture semblable au vrai sein
  • Reconstruction durable
  • Varie avec le changement de poids
  • Permet d'éviter le recours aux prothèses
  • Permet la reconstruction après radiothérapie
  • Dans le cas de reconstruction immédiate permet la reconstruction même si radiothérapie complémentaire prévue
  • Permet d'améliorer l'apparence de l'abdomen en éliminant l'excès de peau et de graisse.
  • Évite de sacrifier un muscle de la paroi abdominale.

Désavantages

  • Chirurgie de longue durée
  • Hospitalisation plus longue
  • Risque de perte totale du lambeau si problèmes au niveau des vaisseaux anastomosés
  • Chirurgie offerte dans les centres spécialisés seulement
  • En raison de sa longue durée, cette chirurgie ne peut être offerte à des patientes avec des comorbidités importantes

Durée : 6-8 heures
Hospitalisation : 3-5 nuits
Convalescence : Environ 6-8 semaines pour la guérison

Grand dorsal

Cette chirurgie est surtout utilisée chez des patientes qui ont eu ou qui auront de la radiothérapie et qui sont trop minces pour que leur tissu abdominal soit utilisé. Comme la peau irradiée ne s'étire pas bien, le grand dorsal permet d'amener du tissu sain provenant du dos pour recouvrir l'expanseur ou la prothèse afin de rendre leur utilisation plus sécuritaire et d'améliorer le résultat esthétique. Dans les cas de reconstruction immédiate, le grand dorsal peut agir comme un bouclier afin de réduire la possibilité de coque fibreuse autour de la prothèse.

Lors de l'opération, un croissant de peau provenant du dos ainsi que le muscle grand dorsal sont transférés vers le sein par un tunnel créé au niveau de l'aisselle. Le lambeau est utilisé pour recouvrir l'expanseur ou la prothèse qui donne du volume au sein. Les vaisseaux nourriciers du grand dorsal restent intacts lors du transfert et sont simplement basculés avec le lambeau (Figures 4a & 4b).

4

 5

Avantages

  • Pour la reconstruction retardée : permet l'utilisation d'une prothèse en territoire irradié
  • Pour la reconstruction immédiate : permet l'utilisation d'une prothèse lorsque la radiothérapie complémentaire est prévue
  • Opération très fiable, car les vaisseaux nourrissant le lambeau restent attachés au niveau de l'aisselle et ne nécessitent pas de microchirurgie.

Inconvénients

  • Pas assez de tissu pour donner un volume adéquat, nécessite une prothèse
  • Combinaison des inconvénients associés à la reconstruction par lambeau avec ceux de l'utilisation de prothèse
  • Cicatrice au niveau du dos
  • Peut causer une diminution de la force dans le bras lors des mouvements utilisés pour grimper ou pour pagayer

Durée : 3-4 heures
Hospitalisation : 1-2 nuits
Convalescence : Environ 6 semaines pour la guérison

Consignes générales en vue d'une reconstruction mammaire

Il est conseillé de ne pas fumer 6 semaines avant et 6 semaines après une reconstruction. Le nicotine entraine une constriction des petits vaisseaux et peut causer des problèmes de guérison significatifs. Tous les médicaments qui éclaircissent le sang et les produits naturels doivent être cessés 10 jours avant la chirurgie pour diminuer le risque de saignement. Les consignes au sujet des vêtements compressifs (gaine ou brassière) doivent être suivies à la lettre. Pour diminuer le risque de phlébite et d'embolie pulmonaire, les patientes doivent éviter de rester inactives après la chirurgie. Un minimum de 6 semaines après la chirurgie est nécessaire avant de faire des efforts soutenus.

En résumé

L'avancée des techniques de reconstruction nous permet maintenant d'offrir une option raisonnable à la grande majorité des patientes atteintes de cancer du sein. Compte tenu des bénéfices psychologiques connus de la reconstruction mammaire, les médecins qui accompagnent les femmes atteintes de cancer du sein devraient informer leurs patientes des possibilités de reconstruction les référer au besoin vers un chirurgien plastique.


Logo Le Patient

Abonnements

Électronique
Téléphonez ou écrivez-nous
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821

Publicité

Contactez notre représentant
Simon Rondeau-Lapierre
Éditions Multi-Concepts inc.
   (514) 331-0661

Nous joindre

1600 Henri-Bourassa O., bur. 405
Montréal (Québec) H3M 3E2
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821

Les éditions Multi-Concept inc.

Nos autres publications
   Vins & Vignobles
   Maman & Moi
Gouvernement du Canada

© 2018 - Tous droits réservés - Les éditions Multi-Concepts inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com