Les Fibromes Utérins

Dr. Manon Turbide, Gynécologue Hôpital de Val D'Or Canada

Les fibromes utérins sont fréquents, leur incidence étant de 70 % à l’âge de 50 ans. De 20 à 50 % de ces fibromes causent des symptômes et exercent des effets sociaux et économiques considérables au Canada.



prec.   suiv.

« Un fibrome (ou léiomyome) est une tumeur le plus sou- vent bénigne prove- nant des cellules musculaires lisses du myomètre. »

Un fibrome (ou léiomyome) est une tumeur le plus souvent bénigne provenant des cellules musculaires lisses du myomètre. Le myomètre est la couche musculaire qui forme l'utérus et l'endomètre est la couche glandulaire qui tapisse l'intérieur de l'utérus. Les menstruations proviennent de l'endomètre. Les fibromes sont des tumeurs hormonodépendantes, c'est à dire que leur croissance dépend du niveau d'œstrogène et de progestérone sécrété par la femme. La plupart des fibromes régressent en ménopause.

Le risque de cancer (léïomyosarcome) dans un fibrome n'est pas clairement établi. Il semble être entre 1/400 et 1/1000. Lorsqu'un léïomyome grossit rapidement en ménopause, il faut suspecter ce cancer. Les fibromes peuvent être situés à différents endroits dans l'utérus et ils sont classés selon cet emplacement, soit : sous- séreux, sous-muqueux ou intra-mural.

Les fibromes peuvent ou non causer des désagréments chez la femme de tout âge. Voici des exemples de symptômes désagréables :

- Saignements menstruels abondants, irréguliers ou prolongés causant de l'anémie

- Lourdeur pelvienne

- Douleur pelvienne

- Symptômes obstructifs ou compressifs (augmentation de la fréquence urinaire, compression des intestins ou des uretères)

- Troubles reliés à la fertilité (fausse couche, infertilité).

L'évaluation des fibromes se fait par échographie pelvienne.

Le traitement des léïomyomes est réservé aux femmes qui souffrent de désagréments. Il dépend des symptômes de la femme et de son désir de préserver ou non sa fertilité. Il peut être médical ou chirurgical. Les traitements médicaux peuvent réduire les saignements et même faire diminuer la taille des fibromes. Il s'agit de comprimés à base d'hormones ou de modulateurs des récepteurs hormonaux. Les options chirurgicales sont aussi nombreuses. On peut détruire la couche endométriale (ablation de l'endomètre), enlever le fibrome (myomectomie) ou enlever l'utérus (hystérectomie). D'autres traitements conservateurs sont possibles. L'embolisation des artères utérines est le traitement pour lequel nous disposons du plus grand nombre de données d'efficacité. De nouvelles méthodes innovatrices sont à l'étude et font appel à l'application d'énergie focalisée sur les fibromes. Voici un tableau qui résume bien les différentes options thérapeutiques :

En résumé, les fibromes utérins sont des tumeurs sans danger mais qui peuvent causer des symptômes désagréables chez la femme. Le but des traitements consiste à réduire ces manifestations. Plusieurs options thérapeutiques s'offrent à nous et il s'agit d'en discuter avec votre gynécologue.

Dr. Manon Turbide

Gynécologue Hôpital de Val D'Or

Canada


Logo Le Patient

Abonnements

Électronique
Téléphonez ou écrivez-nous
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821

Publicité

Contactez notre représentant
Simon Rondeau-Lapierre
Éditions Multi-Concepts inc.
   (514) 331-0661

Nous joindre

1600 Henri-Bourassa O., bur. 405
Montréal (Québec) H3M 3E2
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821

Les éditions Multi-Concept inc.

Nos autres publications
   Vins & Vignobles
   Maman & Moi
Gouvernement du Canada

© 2018 - Tous droits réservés - Les éditions Multi-Concepts inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com