Hyprocure

shutterstock_103383050

Dr Martin Scutt, podiatre et clinicien a UQTR

Une portion importante de la population souffre d'un  malalignement répétitif et progressif du pied mettant sous tension ou compression l'ensemble des structures osseuses, articulaires, ligamenteuses et tendineuses du pied, de la cheville, du genou, de la hanche et du bas du dos. Cette condition génétique est due à une pente excessive des facettes articulaires entre l'os de la cheville, le talus, et celui du talon, le calcanéus, de même qu'à une faiblesse ligamentaire telle que lorsque le poids du corps est transféré au pied, l'arche s'effondre, le talon s'incline exagérément vers l'intérieur et l'avant-pied se déforme ou se déplace latéralement. Cette distorsion du pied en charge s'aggrave avec le temps et surcharge les structures de support du pied jusqu'à ce que les symtômes apparaissent au niveau du pied : oignons, orteils marteaux ou en hypercontraction, fascéite plantaire, tendinite à répétition, névrite de compression (névrome de Morton), capsulite ou douleur à l'avant-pied? sans parler des torsions imposées à la marche au genou et à la hanche, accélérant l'ostéoarthrite dégénérative et imposant la mise en place de prothèses du genou ou de la hanche?

Les orthèses plantaires, associées au port constant (de 12 à 16 heures par jour) de souliers adéquats et supportants constituent une solution efficace pour la grande majorité des patients hors d'alignement, et ce, à tout le moins pour plusieurs décennies. Que faire lorsque le patient ne répond plus au traitement orthotique conservateur dont la puissance demeure tout de même limitée et dépendante de la qualité des chaussures et de l'assiduité du port des orthèses? Sans compter que certains patients ne tolèrent pas les orthèses dû à une pression excessive ressentie dans l'arche du pied, ou simplement au fait qu'ils ne trouvent pas les souliers adéquats pour porter avec les orthèses.

L'implant talocalcanéen HyProCure offre désormais un contrôle permanent interne permettant de garder le pieds en bon alignement, permettant un transfert de force physiologique au niveau du pied, de la cheville, du genou, de la hanche et du bas du dos. La mise en place de l'implant est une procédure simple et mineure qui s'effectue sous anesthésie locale tant chez l'adulte que chez l'enfant de 12 ans et plus. Cet implant garde le sinus du tarse ouvert et bloque tout déplacement excessif du talus (os de la cheville) durant la marche, la course ou la simple station debout. Son effet est tellement puissant qu'il permet non seulement de stopper la progression mais de renverser jusqu'à 25% la déformité du pied causée par un oignon ou hallux valgus ou des orteils marteaux ou en hypercontraction. Un tel implant éliminera le transfert de force anormal causant une kyrielle d'affections douloureuses telles les fascéites plantaires chroniques, tendinites, névrites ou irritation de branches nerveuses par friction ou compression. Tout ceci sans avoir à couper d'os, ce qui accélère la guérison au point que la danse peut être reprise trois semaines après la procédure. Dans la majorité des cas, il n'y a aucune douleur post opératoire; seul un inconfort mineur est présent pour quelques semaines.

Les patients qui éprouvent des symptômes reliés aux pieds plats flexibles dont l'effondrement de l'arche peut être rétabli par de simples manipulations lors de l'examen clinique sont de bons candidats pour la procédure. Pour débuter, le podiatre va prendre des rayons-x des pieds du patient pour mesurer les angles de l'astragale et le calcanéum précisément pour calculer si le patient peut profiter de cette procédure. Un appareil de scopie C-Arm est utilisé lors de l'implantation pour assurer le bon alignement de l'Hyprocure.

Plus de 17,000 hyprocures ont été implantées en Amérique du Nord. Cet implant a été inventé par l'Américain Michael Graham, il y a de cela environ 15 ans. Plusieurs études démontrent que la majorité des patients avec Hyprocure sont très satisfaits et aussi peu que 5% d'entre eux ont besoin du retrait de l'appareil. Les conditions traitées par Hyprocure sont les talalgies, surpronations, oignonss, tendinites de poste tibiale, fasciites plantaires, crampes musculaires aux pieds et douleurs aux genoux, hanches et au dos.

La plupart des patients peuvent marcher normalement quelques semaines après la chirurgie et peuvent reprendre l'activité physique deux mois suivant la procédure. Plus la majorité, deux semaines de congé du travail est largement suffisant. Un an suivant la procédure, le corps sera en général complètement adaptée et la qualité de vie du patient sera nettement améliorée!

Pour plus d'information consulter notre site www.podiatrerivenord.com ou appeler au (450) 979 0303 (Rosemère) ou 450 937 5055 (Laval).

Dr Martin Scutt, podiatre et clinicien a UQTR


Logo Le Patient

Abonnements

Électronique
Téléphonez ou écrivez-nous
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821

Publicité

Contactez notre représentant
Simon Rondeau-Lapierre
Éditions Multi-Concepts inc.
   (514) 331-0661

Nous joindre

1600 Henri-Bourassa O., bur. 405
Montréal (Québec) H3M 3E2
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821

Les éditions Multi-Concept inc.

Nos autres publications
   Vins & Vignobles
   Maman & Moi
Gouvernement du Canada

© 2018 - Tous droits réservés - Les éditions Multi-Concepts inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com