Travailleurs : Soyez à l'écoute

Photo Frederic Helie

Par Dr Frédéric Hélie, MD, FRCSC

TRAVAILLEURS : SOYEZ À L'ÉCOUTE

L'exposition au bruit constitue, après l'âge, la deuxième cause de surdité permanente chez l'humain. Comme elle n'est pas traitable médicalement ou chirurgicalement, il est essentiel de tenter de la prévenir en sensibilisant les travailleurs aux dangers que peut représenter l'exposition aux bruits en milieu de travail.

Échelle des bruits par nombre de décibels 

Notre environnement quotidien est souvent très bruyant sans que l'on s'en rende toujours compte. Voici une échelle des niveaux sonores en fonction du nombre de décibels (dB) :

1

Source : http://acoustique.archi.free.fr/dossier.html

Comme le démontre le graphique, une exposition à des niveaux inférieurs à 80 dB pose peu de risque, même à long terme. Bien entendu, plus l'exposition est longue et les sons d'intensité élevée, plus le risque d'atteinte est grand. L'oreille interne, qui est l'organe de perception du son, est plus sensible au dommage pour les sons de plus haute fréquence (4 000 hertz) que les sons de plus basse fréquence (500 hertz). De plus, il est important de noter qu'une exposition à un bruit constant pendant plusieurs heures est plus dommageable qu'une exposition en dent de scie pendant la même période de temps. Ce fait s'explique par la possibilité qu'a l'oreille interne de « récupérer » pendant les périodes silencieuses.

shutterstock_655081

Normes en milieu de travail

Lorsqu'on doit élever la voix pour se faire comprendre d'un collègue, on travaille potentiellement dans un environnement où les sons environnants dépassent les 80 dB. Si on doit passer plus de huit heures dans ce genre d'environnement, il y a de fortes chances qu'on développe à long terme une surdité professionnelle, de là l'importance de bien se protéger. À partir de 90 décibels, il est recommandé de porter des atténuateurs de son. Les bouchons en mousse compressible insérés dans les conduits auditifs procureront une atténuation moyenne de 15 dB alors que les coquilles réduiront le son d'environ 20 dB.

Dans la majorité des milieux de travail industriels, le niveau d'intensité sonore a déjà été mesuré. Il est possible de se référer à l'agent de la Commission de santé et sécurité au travail (CSST) de l'entreprise afin d'obtenir les données spécifiques à un poste de travail. Au Québec, la Loi sur la santé et sécurité du travail limite le temps d'exposition permis en fonction du niveau d'intensité sonore, comme le démontre le tableau suivant :

_____________________________________________________

 

 Niveau de bruit                       Temps

   (en dBA, dBA                     d'exposition*

  corrigés ou dBA                  permis (h/jour)

   équivalents)

_____________________________________________________

 

85                              16

90                               8

95                               4

100                               2

105                               1

110                               0,5

115                               0,25

>115                               0

_____________________________________________________

Perte de l'audition 

La surdité professionnelle se caractérise par une perte d'audition généralement égale dans les deux oreilles touchant principalement les sons plus aigus. Donc, lorsqu'on n'entend plus la cigale et les oiseaux, qu'on commence à avoir des acouphènes et qu'on a l'impression que tout le monde marmonne autour de soi, il est peut-être temps de consulter.

shutterstock_13881829

Rôle de l'oto-rhino-laryngologiste

L'oto-rhino-laryngologiste (ORL) joue un rôle de premier plan dans l'évaluation globale des patients exposés à des bruits potentiellement dommageables pour l'oreille interne. Lorsqu'il s'agit de surdité professionnelle, l'ORL prend en charge le patient en posant le diagnostic, en évaluant les limitations fonctionnelles, en recommandant l'appareillage si requis et en produisant le rapport d'évaluation médicale à la CSST, permettant ainsi au patient d'obtenir l'indemnisation à laquelle il a droit. Il faut cependant garder à l'esprit que mieux vaut une bonne audition qu'une compensation

Dr Frédéric Hélie, M.D., FRCS (C)

Oto-rhino-laryngologiste (ORL)

Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme

 


Logo Le Patient

Abonnements

Électronique
Téléphonez ou écrivez-nous
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821

Publicité

Contactez notre représentant
Simon Rondeau-Lapierre
Éditions Multi-Concepts inc.
   (514) 331-0661

Nous joindre

1600 Henri-Bourassa O., bur. 405
Montréal (Québec) H3M 3E2
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821

Les éditions Multi-Concept inc.

Nos autres publications
   Vins & Vignobles
   Maman & Moi
Gouvernement du Canada

© 2018 - Tous droits réservés - Les éditions Multi-Concepts inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com