Les virus, cette cinquième colonne maléfique

François Lamoureux,M.D, M.Sc., FRCP(C), ABNM

Contre ces envahisseurs l’organisme humain n’a souvent qu’une seule possibilité de défense soit les anticorps. Ces anticorps c’est comme une CLEF DANS LA SERRURE (ici le virus), c’est spécifique au type de virus.



prec.   suiv.

Les virus ces délétères mutants tentent continuellement de nous assaillir. Ce sont des spécialistes de la confusion, du furtif.

La cellule humaine se compose d'un noyau dépositaire de l'acide désoxyribonucléique ou ADN. Les messages du noyau de la cellule aux différents éléments du cytoplasme de la cellule sont convoyés par un vecteur l'acide nucléique ou ARN. Comme par exemple pour permettre a la cellule de se reproduire ou de se multiplier.

Les virus lorsqu'ils pénètrent dans une cellule ont la capacité de modifier ou de se substituer à l'ARN original de la cellule pour coder son propre message et amorcer rapidement une multiplication effrénée du virus. Une usine de multiplication extrêmement efficace de production exponentielle de virus est mise en marche. Beaucoup de ce type de virus souvent appelés RIBOVIRUS sont des experts de cette confusion. Par exemple les coronavirus sont de cette famille.

Contre ces envahisseurs l'organisme humain n'a souvent qu'une seule possibilité de défense soit les anticorps. Ces anticorps c'est comme une CLEF DANS LA SERRURE (ici le virus), c'est spécifique au type de virus.

Après un contact avec le virus les cellules lymphocytes T étudient le virus, l'identifie, le décode et commence a produire ses propres soldats, les anticorps spécifiques a l'envahisseur. Ce processus de défense atteint souvent son efficacité maximale qu'environ 2 mois ou 8 semaines après le premier contact. Pendant cette période ou les défenses sont limitées le virus lui se multiplie rapidement tentant éventuellement de submerger le déploiement des anticorps en production.

Les humains ont subi a de multiples reprises l'assaut de ces maléfiques envahisseurs viraux et dans chacune de ces situations ils ont réussi à les vaincre.

Que ce soit la grippe espagnole ( un coranovirus ), la poliomyélite, la variole, la grippe aviaire ou le SARS par exemple.Certains autres virus peuvent subrepticement coloniser les cellules de l'être humain pour des années et même pour toute la vie de l'être infecté.

Par exemple après en jeune âge d'une attaque de varicelle le virus peut demeurer pour toute la vie du porteur et se remanifester en âge plus avancée sous forme d'une atteinte douloureuse de terminaisons nerveuses comme dans le ZONA.

D'autres virus pourront aussi demeurer à vie dans un être humain comme le virus de l'herpès labial et se remanifester à répétition. Certains autres, comme les papillomavirus, coloniseront à vie des cellules de l'épiderme et réapparaîtront de façon intermittente sur la peau sous forme de verrues. Le virus du SIDA probablement le plus furtif de ces mutants est particulièrement délétère. Il peut demeurer silencieux pendant plusieurs années et en profiter pour affaiblir et même complètement détruire les capacités des lymphocytes T, les producteurs d'anticorps, et ainsi annihiler la seule ligne de défense efficace . Éventuellement il n'y a plus de production de troupes d'assaut, LES ANTICORPS . Dans le cas du SIDA l'être infesté meure finalement de complications comme par une infection bactérienne ou encore par exemple de tuberculose.

La maladie la plus fréquente au monde c'est une maladie virale communément appelée la grippe. L'Organisation Mondiale de la Santé évalue a 650 000 le nombre annuel de décès dans le monde dû à la grippe saisonnière. On tente bien que mal de combattre ces agresseurs, ces mutants très sophistiqués, qui modifient continuellement leur codage génétique. C'est pourquoi à chaque année

On doit étudier attentivement le génome du virus et y adapter un nouveau vaccin qui permettra par les lymphocytes T la production d'anticorps spécifiques, LA CLEF, et seulement ceux-ci seront efficaces. Mais les lymphocytes T ont besoin de temps pour produire efficacement ces anticorps.

C'est pourquoi lorsqu'une attaque de grande envergure survient, la période de 2 mois ou 8 semaines peut expliquer un type de courbe à surveiller.

D'autres virus s'attaquent également à l'être humain que l'on pense aux virus responsable de l'hépatite A ou B ou encore de la fièvre hémorragique, l'ÉBOLA.

L'humanité a eu, a et aura toujours à subir périodiquement l'assaut de ces envahisseurs mutants maléfiques. Certaines batailles ont été gagnées par l'homme. Certaines mesures de protection sont régulièrement mises en place comme les VACCINS.

Mais ces experts de la mutation tenteront toujours de nous envahir pour assurer leur multiplication. L'être humain est un hôte idéal pour assurer leur survie et se multiplier. Car un virus seul sans coloniser une cellule ne peut survivre.

Bien sûr on vit presqu'en symbiose avec ces méchants mais certains virus peuvent devenir nos amis et nos alliés.

Comme les virus bactériophages qui eux attaquent de façon très efficace des bactéries comme par exemple les escherichia coli qui chez certains individus peuvent provoquer des diarrhées mortelles.

On vaincra cette attaque virale sans précédent. Pour la première fois l'ensemble de l'humanité réalise que l'être humain sera toujours en guerre contre cet envahisseur. Seulement une attention continuelle, actuelle et future permettra à l'homme de sortir vainqueur contre chacun de ces assauts viraux.


Logo Le Patient

Abonnements

Électronique
Téléphonez ou écrivez-nous
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821

Publicité

Contactez notre représentant
Simon Rondeau-Lapierre
Éditions Multi-Concepts inc.
   (514) 331-0661

Nous joindre

1600 Henri-Bourassa O., bur. 405
Montréal (Québec) H3M 3E2
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821

Les éditions Multi-Concept inc.

Nos autres publications
   Vins & Vignobles
   Maman & Moi
Gouvernement du Canada

© 2020 - Tous droits réservés - Les éditions Multi-Concepts inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com