Les avancées médico-pharmacologiques La prostate: à quoi sert donc cette glande?

Dr. François Lamoureux, M.D., M. Sc

Chez les individus castrés, il ne peut y avoir d’hypertrophie bénigne de la prostate. C’est donc une glande hormono-dépendante androgénique.



Dans d'autres occasions, une inflammation de la glande, parfois d'origine bactérienne, se manifestera sous forme aiguë ou chronique : c'est la prostatite. On peut retrouver sans cause précise ce phénomène de prostatite chez de jeunes hommes âgés de 30 à 40 ans. Dans ces deux situations, le patient devra être pris en charge par son médecin. Enfin ce que redoute tout homme qui avance en âge, c'est la découverte d'un cancer de la prostate. En effet chez les hommes de plus de 55 ans, le cancer de la prostate est le plus fréquent après le cancer du côlon. Ce cancer peut être fulminant chez une faible majorité d'hommes (environ 3% des cas) et mettre fin à la vie d'un homme, demeurer latent pendant des années sans aucune manifestation clinique, ou encore se développer progressivement. On estime qu'un homme sur deux âgé de plus de soixante ans a des cellules cancéreuses à la prostate.

Alors, cette fameuse glande en quoi sert-elle à l'homme? Est-elle utile malgré ses potentiels dés- agréments?

D'abord, c'est une glande fibromusculaire située sous la vessie et à travers de laquelle passent deux conduits. Le premier, l'urètre, qui relie la vessie au pénis assure l'écoulement de l'urine, l'autre est le canal éjaculateur qui permet l'éjaculation du sperme provenant des testicules et des glandes séminales. La prostate, par ces deux conduits, assure soit la continence ou la fécondité de l'homme. En effet, la prostate évite la perte incontrôlée d'urine et dirige l'éjaculat dans la bonne direction en évitant l'éjaculation à rebours, c'est-à-dire en rétrograde, dans la vessie. À la manière d'un clapet, il assure au bon moment soit l'évacuation de l'urine, soit l'évacuation du sperme.

Une bonne prostate est fort utile à l'homme, mais une mauvaise prostate peut lui causer de forts soucis et mettre précocement fin à sa vie.

Heureusement, aujourd'hui, les médecins urologues peuvent, dans la majorité des cas, soulager même guérir ou réduire considérablement les effets nocifs de ces trois scélérats de la prostate que sont la prostatite, l'hypertrophie bénigne de la prostate et le cancer de la prostate.

Être un homme a son intérêt, mais sa prostate peut être imprévisible… elle mérite donc qu'on l'ait à l'œil.


Logo Le Patient

Abonnements

Électronique
Téléphonez ou écrivez-nous
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821

Publicité

Contactez notre représentant
Simon Rondeau-Lapierre
Éditions Multi-Concepts inc.
   (514) 331-0661

Nous joindre

1600 Henri-Bourassa O., bur. 405
Montréal (Québec) H3M 3E2
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821
Gouvernement du Canada

© 2021 - Tous droits réservés - Les éditions Multi-Concepts inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com