L'Immunothérapie Sublinguale

Tirer la langue à vos allergies respiratoires : Par Yanick Larivée, MD, FRCSC - Président de l'association ORL

shutterstock_77224987

 

Les allergies respiratoires sont un véritable fléau!

Nous connaissons tous des gens allergiques : des membres de notre famille, des voisins, etc. Il existe toutes sortes d'allergies (alimentaire, médicamenteuse, cutanée, etc.). L'allergie médicamenteuse touche près de 10 % des gens, l'alimentaire près de 8 %, l'urticaire près de 20 % de la population. C'est à croire qu'être allergique est à la mode!

Mais ce qu'il faut retenir est que jusqu'à 30 % de la population peut présenter une allergie respiratoire, ce qui en fait l'allergie la plus fréquente. Les allergies respiratoires ou aériennes peuvent se manifester comme une rhinite allergique, une conjonctivite allergique ou encore une rhino-conjonctivite allergique. Qui ne connait pas un « rhinitique » qui éternue tout le temps, le nez congestionné, respirant par la bouche et passant une boîte de mouchoirs par jour durant la saison « terrible » estivale.

Contexte thérapeutique

Quand l'évitement de l'allergène ou une pharmacothérapie (à base d'antihistaminiques ou de vaporisateurs de cortisone, entre autres) ne suffisent pas à contrôler les symptômes des allergies respiratoires, un traitement de désensibilisation sera indiqué quand les allergies sont bien documentées.

shutterstock_55675030

Historiquement, et il n'y a pas si longtemps, seule une immunothérapie (ou désensibilisation) par injection (encore des aiguilles!) permettait sur un programme de deux ou trois ans de se débarrasser de la plupart des allergies respiratoires. Plusieurs patients rechignent ou hésitent avec raison à entreprendre un programme de trois ans avec des injections mensuelles sous supervision médicale en clinique médicale (vu le risque d'anaphylaxie, une réaction allergique très grave). Des piqûres à chaque mois avec un déplacement? c'est très contraignant pour plusieurs!

Maintenant s'offre à nous une nouvelle façon de traiter les allergies respiratoires. Nous disons « nouvelle » avec une certaine ironie car ce traitement existe en Europe depuis déjà plus de 15 ans. En fait en France, plus de 90 % des traitements de désensibilisation se font par voie sublinguale. Enfin, nous avons accès ici au Canada à l'immunothérapie sublinguale.

Immunothérapie sublinguale (ou désensibilisation sublinguale) signifie traitement de l'allergie par un comprimé qui fond sous la langue. Quoi, cela semble si simple? Pas d'injection ni de piqûre? Bien non, seulement un petit comprimé qui fond très rapidement sous la langue. L'immunothérapie sublinguale représente un traitement de désensibilisation qui est beaucoup plus simple que la thérapie conventionnelle (vu le risque d'anaphylaxie). En effet, le patient peut s'auto-administrer le traitement sublingual à la maison, comme cela se fait depuis plusieurs années dans la plupart des pays de l'Europe et de l'Amérique du Sud, ainsi qu'en Australie ou en Asie.

Un peu de science

Les médecins et scientifiques savent depuis longtemps que bien des cellules liées à l'immunité se trouvent dans la bouche. Ceci semble logique quand on pense que nous ingérons nos aliments par la bouche et que des microbes s'y trouvent souvent. Il est donc utile pour le système immunitaire d'identifier les microbes le plus rapidement possible, donc la présence des cellules dans la bouche est très sensée d'un point de vue biologique.

Nous savons maintenant que l'immunothérapie agit « naturellement » auprès des cellules immunitaires de la bouche. Les cellules dites dendritiques capturent les allergènes administrés sous la langue et agissent sur certains lymphocytes T qui ordonnent une diminution de la production d'anticorps contre les antigènes impliqués.

shutterstock_134001557

Plus simplement, ce qui se produit avec l'immunothérapie, c'est un phénomène de tolérance ou d'habituation. Le système en vient à reconnaitre l'allergène comme une molécule inoffensive (ce qu'elle a toujours été, après tout). Il s'agit d'une « reprogrammation ». La désensibilisation permet de dire au corps humain « n'attaque pas ceci, ça ne vaut pas la peine! ».

Comment faire?

Votre médecin de famille, lors qu'il constatera que vous souffrez d'une rhinite, d'une conjonctivite ou d'un asthme gênant ou mal contrôlé, suspectera une allergie. Vous serez ensuite normalement référé à un service d'allergie (allergologie) ou d'ORL (otorhinolaryngologie) pour un examen et un test d'allergie cutané. Ce test simple et très bien toléré, à base de petites égratignures sur l'avant-bras, permettra d'identifier les allergènes responsables de vos symptômes.

La désensibilisation sublinguale est toute simple : un comprimé ou quelques gouttes sous la langue une fois par jour. Hop! C'est tout. Un traitement sur plusieurs mois ou années vous sera prescrit selon le cas. Les effets secondaires sont par ailleurs souvent insignifiants et rarement importants.

C'est seulement une fois les allergènes bien identifiés qu'une immunothérapie pourra vous être proposée par le médecin. Actuellement, seules les allergies aux graminées (les foins) et à l'herbes à poux pourront être traitées par désensibilisation sublinguale. Dans un avenir rapproché, la désensibilisation sublinguale aux bourgeons des arbres, aux acariens (la poussière de maison) et aux chats sera offerte.

Conclusion

L'allergie constitue une réponse démesurée du système immunitaire à un ou plusieurs allergènes qui, autrement, sont normalement inoffensifs. Le corps humain n'a aucun intérêt à combattre des poussières et des pollens, alors pourquoi le fait-il? Pourquoi le système immunitaire envoie-t-il des anticorps et des cellules inflammatoires contre des antigènes inoffensifs? La réponse n'est pas encore évidente scientifiquement, mais une théorie intéressante relate que l'allergie serait une maladie de la civilisation. Puisque nous avons beaucoup moins de risques d'infection qu'auparavant, notre système immunitaire se tournerait les pouces et attaquerait des allergènes bénins pour se « désennuyer », se « pratiquer »?? hypothèse intéressante, si cela en est une.

Face à une réaction démesurée du système immunitaire, nous pouvons maintenant proposer un traitement très simple et très efficace, la désensibilisation sublinguale. Il est maintenant temps de tirer la langue à vos allergies respiratoires!

shutterstock_72998434

Yanick Larivée, MD, FRCSC

Médecin spécialiste en oto-rhino-laryngologie (ORL)

Chirurgien de la tête et du cou

Président du Conseil des Médecins, Dentistes et Pharmaciens du Centre de Santé et de Service Sociaux de la Haute Yamaska

Président de l'Association d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale du Québec

Professeur adjoint d'enseignement clinique à l'Université de Sherbrooke


Logo Le Patient

Abonnements

Électronique
Téléphonez ou écrivez-nous
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821

Publicité

Contactez notre représentant
Simon Rondeau-Lapierre
Éditions Multi-Concepts inc.
   (514) 331-0661

Nous joindre

1600 Henri-Bourassa O., bur. 405
Montréal (Québec) H3M 3E2
   (514) 331-0661
   (514) 331-8821

Les éditions Multi-Concept inc.

Nos autres publications
   Vins & Vignobles
   Maman & Moi
Gouvernement du Canada

© 2018 - Tous droits réservés - Les éditions Multi-Concepts inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com